Actualités

Pétition

 
L’Association des Infirmièr(e)s Indépendantes de Belgique (AIIB) dénonce, dans un communiqué mercredi, les exigences de l’INAMI de vouloir lire électroniquement la carte d’identité du patient à chaque visite à domicile de l’infirmière. Une pétition a été mise en ligne ce 1er septembre signée solidairement par les trois associations francophones reconnues par l’INAMI (la FIIB L’ APIDAI et l’AIIB). Elles appellent les médecins à être solidaires et à signer leur pétition.
Pour Claudine Baudart, la présidente de l’AIIB, « nous comprenons certaines dispositions de l’INAMI en terme de facturation MAIS, nous sommes des indépendants et refusons de travailler sous contrôle d’une pointeuse »
Ces mécontentements se traduisent sur les réseaux sociaux par des propos acerbes vis-à-vis des associations de défense professionnelle considérées comme inactives. « Certains mal informés, avancent sur la toile des inepties préjudiciables à la crédibilité des associations officielles. C’est pourquoi nous voulons réagir. » poursuit Claudine Baudart.
« Les médecins ont déjà obtenus des mesures d’assouplissement. Les infirmiers souhaitent la suppression complète de cette nouvelle exigence. » explique la Présidente de l’AIIB.
Les services salariés trouvent certainement des avantages à utiliser ce système de pointeuse pour leurs employés mais les indépendants trouvent ici une atteinte à leur statut et à leur liberté.
« L’INAMI a les moyens de contrôles suffisants pour lutter contre les 2% de fraudeurs connus ! » souligne Claudine Baudart.
Une pétition circule sur le net. Les infirmières appellent les médecins à la signer en signe de solidarité
« Nous comptons sur la précieuse collaboration interdisciplinaire de première ligne. Nous sommes TOUS concernés. » conclu la Présidente de l’AIIB.
  • Imprimer